L’une des raisons pour lesquelles beaucoup de gens s’aventurent à mener des réformes globales est d’éliminer les éléments de division d’un plancher ou de modifier sa distribution pour le transformer en un espace diaphane. Ceci n’est pas un problème dans la majorité des cas. Mais, d’autres fois, cette réforme est totalement compliquée quand on trouve le mur porteur. Ces murs ne peuvent pas être jetés car ce sont des éléments qui font partie de l’architecture de la maison.

Qu’est-ce qu’un mur porteur ?

Les murs porteurs sont les murs qui ont une fonction dite structurelle. Ces éléments ont le role de non seulement diviser deux espaces mais de supporter le poids du bâtiment aussi. Pour cette raison, ces murs doivent être respectés et laissés intacts, sinon cette action pourrait avoir un impact sérieux sur la stabilité du bâtiment et la stabilité du bien, éliminant sa fonction de résistance aux charges.

Quelles sont les différences entre la cloison et le mur porteur ?

Dans cette situation, ils peuvent créer des doutes, tels que, par exemple : êtes-vous devant un mur porteur ou s’agit-il d’une simple cloison ? Pour différencier entre un mur porteur et une simple cloison, il existe quelques astuces. Une fois que les murs ont été identifiés avec ces mécanismes, vous pouvez avoir une vision plus claire de la distribution future de votre maison ou bien.

Bien sûr, avant de commencer la réforme, nous vous conseillons de contacter un professionnel, sinon les conséquences de ce type de travail peuvent être irréversibles. Non seulement pour la maison elle-même, mais pour l’ensemble du bâtiment. À son tour, pour mener à bien ce type de réforme, une évaluation préalable par un architecte ou un métreur est nécessaire.

Avant de commencer les travaux…

Avant d’effectuer toute analyse des murs de la propriété, il est nécessaire d’avoir un plan mis à jour de la maison. De cette façon, nous aurons une vision plus réelle de l’état actuel de la propriété, étant donné que cette propriété ou ce bâtiment a pu subir des modifications, des améliorations ou des réformes qui n’ont pas encore été incluses dans un projet ou un plan.

Nous vous rappelons encore une fois que pour mettre en œuvre cette réforme, vous devez consulter un professionnel qui identifie correctement ces éléments. Mais si vous êtes un peu impatient et que vous souhaitez avoir une vision attentive de votre future réforme, nous vous donnons quelques indices qui vous aideront à identifier ces murs porteurs :

L’épaisseur des murs est le premier indicateur qui nous informe si un mur est porteur. Ces murs ont p densité supérieure à celle des murs normaux. Par exemple, une cloison a une épaisseur d’environ 10 centimètres, d’autre part, le mur porteur peut atteindre environ 30 centimètres d’épaisseur.

Lorsqu’un mur présente des déformations, c’est parce que le poids de la structure de la maison n’est pas bien réparti. D’où on déduit que si un mur présente des déformations, il s’agit bien d’un mur porteur.

Si nous avons un plan de la maison, il sera facile d’identifier les murs porteurs, non seulement par leur épaisseur mais aussi par leur position.

Un bâtiment construit avec des murs porteurs aura la totalité de son contour formée par des éléments structurels.

Notez bien que le périmètre de l’escalier peut être composé de murs porteurs.

Enfin, pour savoir si un mur est un mur porteur, nous pouvons être guidés par le son qu’il produit lorsqu’il frappe. Si le son est ferme et constant, vous serez devant un mur porteur, mais si le son est creux et faible, il peut s’agir d’une cloison.

Est-il complètement impossible d’enlever un mur porteur ?

En principe, le fait d’enlever un mur porteur est une tâche très compliquée et jusqu’à il y a longtemps impossible à considérer. Mais aujourd’hui, des techniques ont été faites qui permettent de réformer ces murs porteurs, voire de les éliminer carrément. Bien sûr, ce travail, ainsi que son permis de construire respectif, iront toujours de pair avec un architecte collégial afin que le squelette et le corps du bâtiment ne subissent pas de dommages qui peuvent aller jusqu’à l’effondrement partiel voire total de la structure.

Les étapes à suivre pour enlever un mur porteur et le remplacer par une poutre sont les suivantes :

  • Engagez quelqu’un pour déterminer que vous êtes vraiment face à un mur porteur. Surtout s’il s’agit d’une vieille construction. Une façon de le faire est de suivre la direction des poutres, qui sont toujours perpendiculaires aux murs.
  • Retirez tous les revêtements muraux et vérifiez le passage des installations importantes de lumière, d’eau ou de gaz. Dans le cas où c’est le cas, ils devront être enlevés avant de commencer la démolition du mur lui-même. Pour que le mur soit entièrement visible, vous devez également enlever le revêtement du plafond et du sol.
  • Consolider la dalle à côté du mur porteur qui va être cassé pour plus de sécurité pendant les travaux. Pour cela, il existe différents types de jambes de force en fonction de leur utilisation.
  • L’étape suivante consiste à ouvrir un trou dans la moitié intérieure du mur, où se trouvera la poutre. Ensuite, vous devez faire la même chose avec l’autre partie du mur. Gardez à l’esprit que la longueur du trou doit être de la même taille que la poutre plus environ 20 cm pour soutenir le mur.
  • Placez soigneusement la poutre de sorte que le poids qui soutenait le mur tombe maintenant dessus. Ce travail est extrêmement délicat, il doit donc être fait avec beaucoup de prudence. Une fois la poutre bien placée, le mur peut être éliminé petit à petit. Faites quelques marques avec une radiale pour faciliter la démolition.
  • Ensuite, vous pouvez procéder à la finition selon le style que vous préférez (industriel, traditionnel, moderne, etc.) C’est le moment le plus amusant et le plus agréable, car l’espace s’ouvre donnant naissance à une nouvelle pièce qui n’était pas là auparavant rajoutant de la lumière et donnant impression de vastitude.