La faillite est le dernier recours pour des personnes endettées. Bien qu’elle offre la possibilité d’effacer les dettes en un temps relativement court, elle laisse cependant une empreinte profonde et persistante sur votre situation financière et votre vie quotidienne. Heureusement, il existe des solutions que vous pouvez appliquer pour éviter d’en arriver là. Découvrez-en quelques-unes dans cet article.

Sommaire

Pensez à la proposition de consommateur

Si vous vous trouvez dans l’incapacité de répondre à vos obligations financières à mesure qu’elles se présentent, il est impératif d’envisager sérieusement la soumission d’une proposition de consommateur. Il s’agit d’une option spécialement conçue pour les personnes se trouvant dans cette situation.

Elle consiste à verser une somme d’argent préalablement fixée aux créanciers, qu’ils devront rembourser sous forme de mensualités sur 5 ans maximum. Le montant offert est réparti en fonction du nombre de mois choisis pour le remboursement. Ce qui est intéressant avec la proposition de consommateur, c’est qu’il n’y a pas d’intérêt.

En ce qui concerne l’éligibilité, sachez que cette offre convient à ceux dont les revenus mensuels excèdent leurs dépenses habituelles, à condition que le remboursement de leurs dettes soit exclu de cette équation. De plus, la proposition de consommateur est vivement recommandée si vous possédez des actifs saisissables que vous souhaitez préserver. Toutefois, lors de la formulation de la proposition, vous devez prendre en compte la valeur de ces actifs. Vous pouvez faire appel à cet expert en proposition de consommateur à Montréal pour plus d’orientations.

Recherchez des revenus supplémentaires

Une autre manière d’éviter la faillite est de compléter votre revenu et de consacrer l’argent que vous gagnez à vos dettes. Pour ce faire, faites le calcul pour déterminer combien d’argent vous devriez gagner par mois pour effectuer tous les paiements minimums et, idéalement, les paiements agressifs sur vos dettes à taux d’intérêt les plus élevés. Après cette étape, vous pouvez :

  • chercher un emploi à temps partiel ;
  • demander des heures supplémentaires dans votre travail actuel ;
  • ou vendre un bien (véhicule de grande valeur, bijoux, meubles, électroniques, etc.).

Veillez toutefois à ne pas nuire à votre mode de vie actuel. Si votre voiture est indispensable à votre vie quotidienne, il peut être préférable de la vendre et d’en acheter une beaucoup moins cher pour l’utiliser pendant que vous vous occupez de vos dettes.

Demandez de l’aide

Pour éviter la faillite, il est aussi crucial de reconnaître quand demander de l’aide. En période de difficultés financières, solliciter l’assistance de conseillers financiers ou de mentors expérimentés peut offrir des perspectives objectives et des conseils stratégiques. Envisagez de consulter des experts en gestion de fonds pour évaluer votre santé financière, identifier les domaines à problèmes et élaborer des plans d’action solides. Leur expertise vous aidera non seulement à réévaluer votre modèle économique, mais également à réorganiser vos priorités financières.

De plus, leur regard extérieur vous offrira une clarté précieuse et vous ouvrira peut-être des opportunités non envisagées. Accepter et rechercher cette aide n’est pas un signe de faiblesse, mais plutôt une démarche proactive pour assurer la stabilité et la croissance à long terme de vos finances.

En somme, la faillite est un état que vous devez éviter à tout prix. Dès que vous sentez que vous approchez la zone rouge, n’hésitez pas à appliquer les conseils évoqués dans cet article. Ils devraient vous être d’une très grande aide.