Le football, bien nommé le sport roi, déchaine les passions et ne laissent personne sur la touche ! Il est suivi par des milliards de personnes sur les cinq continents et il est pratiqué pas des millions d’individus, en amateurs, en semi-professionnels ou encore en professionnels. Des sommes énormes sont brassées. Des vies sont parfois même en jeu, les fiertés nationales ou régionales entretenant de grandes rivalités. Ce sport a une origine. Il a une histoire bâtie à travers les siècles. Quelle  est donc l’origine du football ? Et quelle est son histoire ?

L’Angleterre est la patrie du foot…

Le football, tel que nous le connaissons,  est un sport centenaire. Et personne ne conteste à  l’Angleterre sa paternité. En 1864, l’histoire moderne de ce sport commence effectivement. Car, c’est à cette date qu’est créée la première structure spécifiquement dédiée au ballon rond. Il s’agit de la Football Association.

… Mais, la pratique du foot remonte à des milliers d’années

On sait que le football pratiqué aujourd’hui est né en Angleterre. Mais on sait aussi que les hommes tapent dans un ballon depuis des milliers d’années.

Les chercheurs ont ainsi découvert dans un ouvrage militaire chinois, que déjà au II ème siècle avant J.C., le football se pratiquait. Il y a trois mille ans donc, en Chine ancienne ! Ce premier ancêtre du football, adopté du temps de la Dynastie des Han était désigné du nom « Tsu’ Chu ».

  • Le jeu était vraiment simple mais ludique. On montait un filet au-dessus de tiges de bambou ;
  • Puis on s’amusait à faire renter une balle en cuir dans le filet (Sans utiliser les mains) ;
  • Les parties du corps pouvant être utilisées étaient les pieds mais aussi la poitrine, le dos ou les épaules. En ce temps de nos glorieux prédécesseurs, le ballon était constitué de poils et de plumes. Et ça marchait quand-même.

Le Tlatchi mexicain !

Même les Aztèques jouaient aussi au foot ! Ils l’appelaient « Tlatchi ». Ce jeu apparu pratiquement au même moment que le « Tsu’ Chu » chinois consistait à :

  •  recouvrir une pierre d’une couche de gomme ;
  • s’assurer que le ballon ait une forme ronde et ne se déforme pas au contact ;
  • s’assurer que le ballon ainsi fabriqué puisse rouler et être joué avec le pied. 

Le Kemari, un autre ancêtre du foot !

Un autre jeu pratiqué au Japon dans les temps anciens, peut être considéré comme un précurseur du foot. Il s’agit du « Kemari ». Il est né au quatrième ou cinquième siècle après J.C. Les caractéristiques de ce jeu étaient les suivantes :

  • il n’était pas question de se battre pour la possession de la balle ;
  • les joueurs devaient développer leur camaraderie et leur adresse. Ainsi, ils constituaient un petit cercle dans lequel ils devaient se passer le ballon. Mais attention : celui-ci ne devait absolument pas toucher le sol.

L’Harpastum ou la touche romaine !

L’Hasparstum est une variante du foot introduite par les Romains et popularisée pendant des siècles dans les régions sous influence de l’empire. Il n’était pas très différent de l’Episkyros, d’origine grecque.

L’Harspastum était beaucoup plus évolué que le Tsu’ Chu  et le Kemari. En effet :

  • deux équipes devaient s’affronter en jouant à un petit ballon ;
  • le match devait se jouer sur un terrain rectangulaire ;
  • les limites ainsi que la ligne médiane du terrain étaient bien connues et matérialisées au sol ;
  • l’équipe gagnante était celle qui parvenait à franchir les limites du camp adverse, avec la balle aux pieds ;
  • la manœuvre pouvait se faire avec n’importe quelle partie du corps, les mains y compris. L’usage des pieds n’était donc pas exclusif.

Le moyen-âge et l’apparition de ballons bondissants !

Jusque au moyen-âge, les différents ballons utilisés pour jouer aux formes primitives de football n’étaient pas faits pour rebondir. Ayant compris que le jeu pouvait être plus amusant avec un ballon qui rebondit, on a trouvé la solution. Apparut alors l’usage de vessies de porcs gonflées à l’air ! Avec un tel ballon, on pouvait dorénavant jouer sans craindre de voir la balle se déformer quand elle roule au sol. Mais dans, le même temps, elle pouvait rebondir lorsqu’on la frappait.

La soule et le calcio sont passés par là…

Les Italiens se plaisent à considérer leur soule et leur calcio florentin comme les véritables ancêtres du football moderne. Et ils n’ont peut-être pas tort. En effet, durant ces deux jeux très violents, les ballons éclataient régulièrement. Il ne s’agissait donc plus uniquement de pouvoir profiter de ballons pouvant rebondir. Mais il devenait de plus en plus nécessaire de trouver un ballon qui résisterait aux chocs.

En clair, il fallait résoudre une contradiction : « le ballon doit être creux pour rebondir, mais plein pour résister aux chocs ». D’où l’idée de ne plus avoir seulement une membrane pour former la balle. Mais deux ! On entoure alors la vessie de porc d’une enveloppe en cuir. L’intérêt étant que le cuir se tende dès que la vessie de porc est gonflée.

C’est ainsi qu’est né le premier ballon véritablement footballistique ! Le principe élaboré a été par la suite repris pour concevoir les ballons de tous les sports collectifs.

Un autre pas vers le  ballon moderne

Le ballon vraiment rond connu aujourd’hui, on le doit à Charles Goodyear. En effet, ce chimiste américain invente la vulcanisation en 1842. Et révolutionne l’usage du caoutchouc dans le domaine industriel. Le football n’est pas resté en marge. Et on note alors progressivement le remplacement des vessies naturelles de porc par des vessies en caoutchouc.

Aussitôt, on rentre dans une nouvelle ère : celle de ballons parfaitement sphériques. Ces nouveaux ballons, plus faciles à manipuler, feront l’objet de constantes améliorations, par la suite.

Le foteball, c’est le football

Il convient de rendre aux Anglais ce qui appartient aux Anglais ! En effet, ce sont bien eux qui ont façonné et codifié le football contemporain. Même si comme vu dans les lignes précédentes, l’histoire du foot remonte à des millénaires, et que plusieurs civilisations ont apporté leurs pierres à l’édifice.

C’est en 1409 que le mot « foteball » (anglais ancien) est employé pour la première fois. Par qui et pourquoi ? Le roi anglais d’alors pour faire interdire sa pratique dans la ville de Londres. Les raisons de l’interdiction restent obscures. Mais on sait au moins que le mot est bien d’origine anglaise ! Et de la plus haute noblesse en plus.

Un aperçu global des vrais débuts du football!

Il est communément admis que les vrai débuts du football tel que connu aujourd’hui, couvrent une période comprise entre 1835 et 1870. Car, c’est la période durant laquelle des règles précises sont établies. C’est aussi à cette période que naissent les tous premiers clubs. Et avec eux, les premières coupes, championnats de même que fédérations.

Voici donc  un aperçu global des vrais débuts du sport roi :

  • en 1835, est annoncée en Grande-Bretagne l’interdiction de jouer au football sur les voies publiques. Highway Act est le nom de l’acte d’interdiction ;
  • en octobre 1848, les Cambridge Rules voient le jour. Il s’agit là du premier essai d’uniformisation des différentes règles de foot ;
  • en 1860, nait le tout premier club non anglais de foot. Il s’agit du Lausanne Football and Cricket Club de Suisse ;
  • entre 1860 et 1880, on note une transformation profonde et bienvenue du jeu. Le « dribbling game » laisse place au « passing game ». Il faut savoir que le foot a d’abord fait la part belle à l’individualisme. Tout le monde attaquait. Tout le monde cherchait à dribbler, et personne ne défendait ;

Mais, peu à peu les mœurs ont évolué vers un jeu plus collectif. Il ne s’agissait plus seulement de foncer dans le tas, mais de poser la balle, de construire le jeu en se basant sur le collectif ;

  • le 26 octobre 1863, la Football Association (FA), première association de foot est créée. Et elle regroupe onze clubs anglais.
  • Le 14 novembre 1863, la FA s’entend sur 14 règles du jeu très proches des Cambridge Rules ;
  • Le 19 novembre 1863, est disputé le premier match sous règles FA ;
  • En 1870, est institué le poste de gardien de but. Celui-ci doit porter une casquette et est autorisé à attraper la balle avec ses deux mains.

Plus près de nous !

Plus près de nous :

  • le football devient un sport professionnel dès l’année 1885, en… Angleterre, bien sûr. Mais le premier championnat ne se tient qu’en 1888-1889 ;
  • après avoir colonisé le continent européen, le football est importé progressivement  en Amérique latine et du Nord dans les années 1870-1880.
  • le football est inscrit dès les jeux olympiques de 1896, à Athènes. Même s’il faut attendre 1908 et l’édition de Londres pour voir apparaitre les sélections nationales ;
  • la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est créée en 1904 à Paris, la capitale française ;
  • la première coupe du monde de football se tient en Uruguay, en 1930 avec treize pays participants. Depuis, cette première édition remportée par le pays organisateur, 20 autres ont suivi. Dont la dernière a eu lieu en 2018 en Russie et vu la victoire de l’équipe de France.

D’après la FIFA, le football aujourd’hui, c’est 270 millions de pratiquants dans le monde, 301 000 clubs et 1 700 000 équipes ! Ces chiffres étourdissants suffisent à eux seuls pour mesurer l’ampleur du phénomène. Mais, bien avant notre ère, le foot était déjà connu et joué ! Pas exactement de la même façon cependant. Au fil du temps, des découvertes et des idées, il est devenu ce qu’il est désormais : un sport planétaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here